February 21, 2019

Rencontrez Rebecca Beaumont, une athlète ambitieuse qui n'a pas froid aux yeux ! Pour une troisième année, Rebecca a choisi de rouler aux couleurs de PEPPERMINT, représentant fièrement notre marque et nos valeurs. 

Elle a plusieurs projets qui l'attendent, et elle vous partage des conseils pour les filles qui désirent commencer le vélo de montagne. Bonne lecture :)

 

1. Décris toi en quelques mots.

Je suis une personne qui adore diversifier ses champs d'intérêt, qui est animée par le challenge et qui vit à 100 miles à l'heure. Que ce soit en sport, à l'école, au travail ou dans la vie de tous les jours, j'aime repousser mes limites, apprendre de nouvelles choses et avoir un horaire surchargé. 

 

2. Qu'est-ce qui t'a mené à choisir le cyclisme au niveau professionnel ?

J’ai d’abord été une patineuse artistique pendant 13 ans, jouant au baseball ou au soccer pendant l’été. À 14 ans, j’ai fait comme tous les jeunes du quartier et je me suis inscrite au Club de vélo de montagne Cyclone d’Alma. Ma relation avec le Club et le constant soutien de mon entraîneur m’ont permis de persévérer dans le sport, malgré les études, les blessures et les embûches. Je n’ai donc pas vraiment choisi le cyclisme professionnel, j’ai simplement eu la chance de poursuivre ma passion, toujours encouragée par cette belle famille qu’est le Club, et tout cela m’a mené là où j’en suis aujourd’hui. 

 

3. Quelle est ta discipline favorite et pourquoi ?

On s’attendrait à ce que je dise le cross-country, mais depuis que j’ai découvert l’enduro, j’ai un petit faible pour cette discipline. L’enduro permet de découvrir des kilomètres de sentiers différents entre amis, à un rythme qui convient à chacun, tout en se challengeant dans les portions de descentes qui sont chronométrées. C’est comme partir dans une grande aventure ; on ne sait pas trop ce qui va arriver, mais on sait que ce sera fait en bonne compagnie et que nous aurons plusieurs histoires à raconter. 

4. Pourquoi utilises-tu Strava ?

Contrairement à la majorité des gens, j’utilise Strava pour décrocher les titres de « Queen Of the Mountain » (QOM) en descente, que ce soit sur route ou en montagne, et non en montées ! Je l’utilise également beaucoup pour me souvenir des itinéraires que je fais un peu partout dans le monde, ou pour trouver les routes les plus populaires lorsque je vais dans des endroits que je ne connais pas.

 

5.  Quelle est ta plus grande fierté en tant que cycliste, ton plus bel accomplissement ?

Ma plus grande fierté est d’aimer le sport de plus en plus, même après 14 ans. Ma relation avec le cyclisme a fait des rondes depuis toutes ces années. Je suis fière d’être en mesure de bien me classer lors de rencontres internationales en cross-country, sur route, et en enduro, ainsi que lors de compétitions de cyclo-cross et de descente. Mon plus bel accomplissement est d’avoir surmonté de grandes épreuves personnelles et sportives, de me découvrir et de me transformer au travers de la compétition. 

 

6.  Le cyclisme t'a-t-il appris une leçon ? Si oui, laquelle ?

Grâce au cyclisme, j’ai appris à m’écouter. J’ai toujours été mal à l’aise avec ma curiosité, me faisant reprocher continuellement par mes proches et les hauts dirigeants des fédérations sportives que je ne me reposais pas assez, ou que je ne m’investissais pas assez dans ce que je faisais. Je vais à l’université à temps plein en plus du sport et du travail, et j’aime aussi prendre part à des compétitions de route et d’enduro, et faire de la course à pied lors de la saison morte. En 2018, je me suis finalement pliée à ce qu’on me disait, je me suis « reposée » et investie à 100% dans le vélo, et ce fut l’année la plus difficile que j’ai vécue, tant en termes de performances que de santé mentale. J’ai donc appris que je dois continuer à être fidèle au style de vie qui me rend heureuse, même s’il est différent ou perçu comme trop intense pour certains. C’est ce qui, moi, me fait sentir bien ! 

7.Quels sont tes projets pour 2019 ?

Je vise principalement à bien me classer aux quatre étapes de la Coupe du monde de cross-country qui ont lieu en Allemagne, en République tchèque, à Andorre et aux États-Unis, afin d’être sélectionnée pour les Championnats du monde de XCO qui se tiendront au Mont-Sainte-Anne à la fin août. J’aurai également la chance de participer à la MégAvalanche Alpe d’Huez, une course d’enduro avec un départ de masse qui a lieu sur la neige au sommet de l’Alpe d’Huez. Le but étant d’arriver le plus rapidement possible au bas de la montagne. 

 

8.  Qu'est-ce qui te garde motivée à toujours aller de l'avant ?

Je n’ai pas de difficulté à être motivée, comme j’ai toujours mille et une idées. Je suis généralement très inspirée lorsque je vois quelqu’un qui a un comportement, ou qui sait faire quelque chose que je ne me crois pas être capable d’accomplir. Par contre, lorsque je m’arrête sur un but concis, je dois m’imposer de petits objectifs à court terme, car j’ai tendance à m’éparpiller. Je sais également que mon objectif à long terme risque d’évoluer au fil du temps, et que je dois être à l’aise à ce qu’il se modifie, ou à le remplacer du tout au tout. 

 

9. Quels conseils donnerais-tu à une fille qui désire commencer le vélo de montagne ? Selon toi, quels sont les éléments qui rendent le vélo de montagne si exceptionnel/amusant ?

Je conseille à toutes les filles qui aimeraient essayer le vélo de montagne d'oser, de se lancer dans l'aventure sans gêne, avec quelqu'un en qui elles ont confiance. Sur un vélo de montagne, il y a beaucoup de choses qui se passent en même temps, les suspensions, les pneus, le freinage, les vitesses ; ajoutons à cela les racines, les roches, le sable, et les arbres, il n'y a pas de doute que ça fait peur. « Un éléphant, ça se mange une seule bouchée à la fois ». Il faut se donner de petits objectifs à chaque sortie, et être fière de chaque petite réussite! C'est ce qui fait la beauté du sport, on peut toujours se lancer de petits défis et s'améliorer à chaque sortie! 

 

10. Quelle destination de voyage vélo recommanderais-tu sans hésiter ?

Pour la route, la Californie! C'est mon lieu d'entraînement favori. Spécifiquement les Santa Monica Mountains, au nord-ouest de Los Angeles. On y trouve des paysages incroyables, des longues montées, du soleil, l'océan, du bon café, des compagnons d'entraînement, et des kilomètres de route à ne jamais s'en lasser. Pour le vélo de montagne, la Colombie-Britannique, aussi pour les paysages incroyables, mais surtout pour la diversité des sentiers et la forêt qui est grandiose. On peut chercher loin pour de belles destinations voyages, mais je trouve personnellement que le style de vie "relax" et un peu bohème des gens de la côte Ouest canadienne et américaine est ce qui colle le mieux au cyclisme. 

 

11. Pourquoi avoir choisi de rouler aux couleurs de PEPPERMINT ?

Pour moi, PEPPERMINT représente la bonne humeur, la fierté d'être une femme, l'identité et la fraîcheur. Je suis heureuse de croiser une fille qui porte du PEPPERMINT dans la rue, on se salue, et j'ai l'impression qu'elle est déjà une amie. Il y a ce sentiment de communauté et de partage des valeurs, de leadership et d'engagement qui se dégage du simple fait que l'on porte des vêtements PEPPERMINT. J'ai choisi de rouler aux couleurs de PEPPERMINT parce que je me sens moi-même, fière, femme, affirmée et cycliste. 

 

12.  Quel est ton produit PEPPERMINT favori ?

Bien que je préfère rouler dans des conditions approchant la canicule, le maillot manche longue est probablement mon produit PEPPERMINT favori. Le tissu est doux, et la coupe vraiment confortable. 

 

13. Quelle serait une idée folle à proposer à PEPPERMINT?

PEPPERMINT a déjà plusieurs idées folles qui me surprennent à chaque année ! C’est d’ailleurs pourquoi je leur fais 100% confiance dans le choix de l'image qui me représente.

Si j'avais une idée folle à proposer, ce serait que PEPPERMINT embarque avec moi dans un projet d'équipe de vélo de montagne que je chérie depuis quelques années, et que j'espère mettre sur pied dans un futur rapproché, afin de permettre à de jeunes athlètes féminines en développement de vivre leur ambitions et leur passions.

 


Laisser un commentaire

Les commentaires seront approuvés avant d'être publiés

Charte de Grandeurs
XXS
29.0-30.0 in
22.0-23.0 in
32.0-33.0 in
28.0"
XS
30.5-32.0 in
23.5-25.0 in
33.5-35.0 in
29.0"
S
32.5-34.0 in
25.5-27.0 in
35.5-37.0 in
30.0"
M
34.5-36.0 in
27.5-29.0 in
37.5-39.0 in
31.0"
L
36.5-38.0 in
29.5-31.0 in
39.5-41.0 in
32.0"
XL
38.5-41.0 in
31.5-35.0 in
41.5-44.0 in
32.0"
Pour des conseils sur le choix de votre taille, contactez-nous !  info@peppermintcycling.com.
/* */