Soyez fières de vous

le 21 September 2017

La diversité corporelle chez les femmes dans le sport : PEPPERMINT dit oui!


Ce n’est pas un secret… la société aujourd’hui accorde une grande importance à l’image corporelle. Il faut être mince (mais pas trop), il faut être musclée (mais pas trop), il ne faut pas être cernée (mais avoir l’air naturel), nos cheveux doivent être bien peignés (tout en étant stylés), etc.

Saviez-vous que…

  • 73 % des Québécoises souhaitent perdre du poids, peu importe leur silhouette;
  • 50 % de celles qui ont un poids normal souhaitent également perdre du poids;
  • 37 % d’entre elles présentent des signes d’anxiété lorsqu’elles pensent à leur poids;
  • 22 % affirment que la gestion de leur poids domine leur vie.


Ce phénomène est aussi présent dans le sport, sous la forme qu’on surnomme « body shaming ». On rapporte que jusqu’à 75% des femmes souhaitent être plus actives mais sont freinées par la crainte d’être jugée sur leur apparence, leur capacité sportive et le temps qu’elles consacrent à elles-mêmes. On lit d’ailleurs énormément de commentaires négatifs dans les articles qui circulent sur les médias sociaux portant sur les athlètes féminines. On commente sur leur poids, leurs formes, leur musculature, leur style de vie. Pourtant, ces commentaires on ne les lit jamais chez les célébrités sportives masculines. On ne dit pas des cyclistes du Tour de France ou des joueurs du Canadiens qu’ils ont pris du poids, que leurs hanches sont trop fortes ou leurs cuisses trop grosses et que leur coupe de cheveux n’est pas au goût du jour.

On associe souvent à tort l’exercice et la minceur. Il suffit de faire un peu plus d’exercice pour avoir un ventre plat, right? C’est un mythe et surtout, une fausse motivation à faire de l’activité physique. Le sport, qu’il soit pratiqué pour le plaisir ou à un haut niveau de performance, ne vise pas à atteindre une « perfection corporelle ». D’abord, cette perfection n’existe tout simplement pas. Ensuite, bien que la composition corporelle puisse en effet avoir un impact sur la performance, une image unique n’est certainement pas la garantie du succès. Vous n’avez qu’à ouvrir les yeux autour de vous et dans le monde du sport d’élite pour vous en rendre compte.

Notre corps est notre meilleur ami et notre meilleur allié pour apprécier le sport. Peu importe le chiffre sur la balance ou l’image dans le miroir, c’est lui qui vous permet de faire du vélo, de franchir tous ces kilomètres, ces dures montées ou ces virages plus techniques. C’est votre corps qui vous permet de partir à l’aventure et apprécier tous ces paysages sur deux roues. Cessez d’être si dure avec lui.

Lorsque j’ai connu PEPPERMINT, j’ai apprécié comment ces valeurs ont été mis en application dans le modèle d’affaires de la compagnie. En effet, les vêtements ont été conçus pour que les femmes, peu importe leur taille et forme, soient d’abord confortables et se sentent bien. En créant des vêtements adaptés à la physionomie féminine, l’objectif est d’éviter que vous accordiez trop d’importance à la taille ou la fameuse étiquette « XS, S, M, L, XL ». Vous vous sentez mieux quand les vêtements sont plus amples? Prenez la taille en haut. Vous voulez quelque chose qui colle davantage à votre corps pour le confort des longues rides? Prenez une taille plus petite. Dans le lookbook du site web, vous verrez aussi des modèles de tout genre car PEPPERMINT c’est vous et moi…pas une image inaccessible qu’on voit seulement dans la revue « Super Abdo » du mois. Enfin, parce que PEPPERMINT croit à la diversité corporelle et à ce que chacune a d’unique en nous, vous pouvez créer et échanger vos morceaux avec le fameux concept du « mix and match ». Les morceaux que vous achetez sont ainsi interchangeables et selon votre humeur du moment, vous pouvez votre propre look!

Soyez fières de votre corps, soyez fières de votre look! Célébrez-le avec nous, sur votre vélo! C’est avec une communauté forte de femmes dans le sport que ces préjugés s’effaceront et que nous pourrons nous éloigner des grandes différences qui sont encore vécus entre les hommes et les femmes dans le cyclisme.

Joanie Bouchard, fière ambassadrice du Collectif PEPPERMINT

Précédent Suivant