Caféine à vélo. Yes please!

le 05 September 2016

Pour plusieurs d’entre nous, apprécier un bon café avant de sortir rouler fait non seulement partie des habitudes de préparation, mais est même considéré comme étant un rituel incontournable. Qui ne prend pas la route le samedi matin sans penser à la pause café ;)

Justine, nutritionniste de Vivaï, nous explique les « vrais » effets de la caféine sur la performance sportive.

La caféine sous toutes ses formes

Tout d’abord, la caféine se retrouve naturellement dans certains aliments comme le café, le thé, le chocolat, le kola, le maté, et le guarana. On retrouve maintenant de la caféine dans d’autres types de produits; comme les boissons énergisantes, les gels et jujubes pour sportifs ou encore sous forme de capsules. La caféine est ajoutée à ces produits pour leurs conférer des propriétés particulières, que soit pour améliorer la concentration ou même améliorer les performances sportives.

Comment ça fonctionne vraiment?

La caféine, agit au niveau du système nerveux en le stimulant. C’est ce qui explique l’état d’éveil accru, la facilité à se concentrer, et aussi, le retard de l’apparition de la fatigue. La caféine pourrait aussi, chez certains individus, diminuer la perception de l’effort, ce qui est très intéressant pour les sportifs. Donc (pour celles qui en doutaient), la caféine ne fournit pas d’énergie (comme les glucides par exemple) à votre organisme, mais agira davantage sur le système nerveux.

Mais encore …

Comme rien (ou presque!) n’est parfait, la caféine a aussi quelques inconvénients à ne pas négliger. Comme il s’agit d’un irritant pour le système digestif, certaines personnes plus sensibles pourraient être dérangées par des reflux gastro-œsophagiens (les fameux brûlements d’estomac). De plus, comme la caféine stimule l’ensemble du système nerveux, elle peut aussi accélérer la motilité intestinale et entraîner des diarrhées, pas très pratique sur le vélo disons…

Il faut comprendre que chaque individu répond différemment, d’où l’importance de bien se connaître et de faire des tests.

Si oui, combien?

Si vous savez que vous tolérez bien la caféine (vous n'avez pas de trouble du sommeil, boire du café ne vous rends pas irritable et vous ne sentez pas votre coeur danser la samba dans votre poitrine), un café avant (ou pendant) votre sortie de vélo peut donc bien sur faire partie des petits plaisir du vélo :) Petit conseil de nutritionniste ... il est recommandé de ne pas dépasser les 400 mg de caféine par jour, ce qui équivaut à environ 2 tasses de café. Sachez également que la caféine absorbée plutôt rapidement (généralement moins d'une heure), c'est pourquoi sa consommation devrait être peu de temps avant le départ et même pendant l'effort (les produits additionnés de caféine sont plus pratiques que de verser un latté dans votre bidon!).

Du coke flat pendant après un effort physique ?!%?!

Eh oui, dans certains évènements cyclistes (de course et de triathlon... comme le Ironman), du coke flat est offert aux athlètes en fin de parcours. La caféine* peut effectivement aider à retarder la fatigue, le sucre donne de l’énergie, et les bulles sont « évaporées » (un bon brassage après ouverture suffit) pour limiter les inconforts digestifs.

*une cannette de 355 ml contient 30 mg de caféine

Bonne nouvelle! Il n’y a donc pas de contre indication à boire du café. Vous pouvez donc vous faire plaisir avec un bon latte (ou un espresso corsé pour celles qui préfèrent les petites doses d’intensités)!

Bike rides are made for coffee break ❤︎

Pour plus d’informations ou pour un plan de match nutritionnel détaillé en vue de votre prochain évènement, consultez une nutritionniste.

Cheers!

Justine Kerr Denis, Nutritionniste-Diététiste chez VivaÏ experts en nutrition sportive

Précédent Suivant